Project Description

Sur ses 8000 hectares de superficie, Jouques a su conserver la charme et l’harmonie des vieux bourgs provençaux ainsi que son patrimoine rural, très esthétique de nos jours mais très utile hier.

La maçonnerie en pierre sèche est une technique de construction consistant à assembler, sans aucun mortier à liant, des moellons, des plaquettes, des blocs, des dalles, bruts ou ébauchés, pour monter un mur, une voûte.

Un synonyme, en vieux français, de pierres sèches est pierres essuytes, expression rencontrée dans des actes notariés nîmois du XVIIème : « Essuyte » vient du participe présent latin exsuctus, desséché.

Les restanques ou bancau

restanqueIls courent sur des distances impressionnantes à travers la campagne vallonnée. Murs de pierres sèches élevés pour rendre le sol cultivable, les terrains remblayés et aplanis permettent ainsi la plantation d’arbres fruitiers : oliviers, amandiers, noyers…

Souvent construites les unes sur les autres, certaines d’entre elle figurent l’écume de véritables vagues de pierres blanches, montées pierre par pierre par les hommes.

Les bories

boriesAbris de bergers, de chasseurs, entrepôt à outils… Très caractéristiques de notre région, elles ou ils témoignent de son passé pastoral et agricole. Il en existe encore sur le territoire de la commune, plus ou moins proche du village, visible au grès de randonnées ou de simples balades.

Sur les toits des bories ou en contrefort des restanques, des iris trônent et offrent couleurs et parfums enchanteurs. Ce sont leurs rhizomes qui ont pour action d’agglomérer les pierres entre elles.

Caladage

En Provence, le terme caladage désigne le pavage, à l’aide d’éléments non normalisés, de sols de cours de maisons, d’aires de battue, d’écuries, de rues de villages notamment celles en pente.

Ces surfaces pavées, ou “calades”, sont constituées de panneaux de pierres posées de chant, en rangées serrées, les interstices étant occupés par de la terre qui assure la cohésion du panneau.