La forêt et la colline sont source de vie, elles profitent à tous mais elles appartiennent à quelqu’un. Respectons l’hospitalité de leur propriétaire.

Conseils et recommandations

  • Restons sur les chemins balisés.
  • Si vous vous perdez en commune de Jouques, les panneaux DFCI sont souvent d’une aide précieuse.
    Ce sont les chemins utilisés par les brigades anti-feu et ils vous indiqueront des chemins praticables qui vous permettrons de vous retrouver.
  • N’abandonnons aucun objet, aucun détritus. Nous pouvons ramener les emballages vides que nous avons amenés pleins.
  • Respectons les arbres, admirons les plantes, observons les animaux mais ne les mutilons pas, ne coupons pas, ne dérangeons pas.
  • Respectons la réglementation, ne pénétrons pas les massifs avec des véhicules en dehors des voies ouvertes à la circulation publique.
  • Respectons les viticulteurs et les agriculteurs. Ne cueillons pas leurs produits.
  • Sachons cohabiter avec les chasseurs.
  • N’allumons pas de feu, ne fumons pas, ne nous aventurons pas en forêt par temps de sécheresse, par grand vent.
  • Par arrêté préfectoral, l’accès aux espaces naturels sensibles est également règlementé du 1er juillet jusqu’au 30 septembre. Se renseigner auprès des offices de tourisme, syndicats d’initiative ou des mairies.

Pour une randonnée agréable

  • Ne surévaluez pas vos forces physiques.
  • Renseignez vous sur le temps de parcours, sur la météo.
  • Evitez de partir seul.
  • Emportez une gourde d’eau, une trousse à pharmacie, la carte IGN, une boussole.
  • Soyez équipé d’un sac à dos, de baskets ou chaussures légères, d’un vêtement chaud, d’un vêtement de pluie, d’un chapeau.

Les battues

La société de chasse de Jouques organise des battues au sanglier. Cette société loue des terrains dans les secteurs de Vautubière nord et de Consolation – Vallon de Saunaresse.

Pour une bonne coexistence entre en battue et randonneurs, l’office de tourisme recommande par conséquent à ces derniers d’emprunter les itinéraires balisés avec prudence les jeudi, samedi, dimanches et lundi durant la période de chasse.

Quand ?

Habituellement dans les Bouches du Rhône, la chasse se pratique du deuxième dimanche de septembre au deuxième dimanche de janvier pour les animaux chassables sédentaires.

Où ?

La préfecture oblige la société de chasse à signaler sur place les battues :

Lorsqu’une chasse au grand gibier est organisée (battue), la société de chasse balise les zones concernées à l’aide de panneaux “Attention, tirs à balles” destinés à prévenir les autres usagers de la nature. Ces panneaux sont importants pour tous, il est impératif de ne surtout pas les déplacer.

Conduite à tenir au contact d’une chasse.

  • Prendre contact avec le premier chasseur rencontré pour connaître l’étendue du territoire chassé et le déroulement de la chasse.
  • Se regrouper pour traverser ensemble une chasse sans bruit et agitation. Éviter le casse-croûte au milieu d’une battue. Si vous devez suivre la ligne de chasseurs postés, il est impératif de vous mettre du même côté que les chasseurs.
  • Quand les chiens aboient, l’animal débusqué est généralement à proximité. Dans ce cas, mieux vaut s’arrêter et attendre que l’action s’éloigne, ce qui est souvent très rapide.
  • L’instinct chasseur de votre chien peut l’amener à déranger ou attaquer troupeaux, animaux sauvages ou promeneurs. Même le plus doux des chien peut changer de comportement.
  • Au printemps, période des naissances, les jeunes animaux constituent des proies faciles. Les toucher, petits ou grands, c’est les vouer à une mort certaine!

La circulation des véhicules terrestres à moteur est interdite dans les espaces naturels. Le Ministère de l’Écologie vient de rappeler que cette interdiction vaut également pour les quads.

Outre les dangers qu’ils peuvent représenter pour les randonneurs, les cavaliers et les autres usagers de la nature, les véhicules à moteur circulant dans les espaces naturels peuvent porter gravement atteinte aux habitats naturels ainsi qu’à la faune et la flore sauvage.

Cette interdiction a été posée par une loi du 3 janvier 1991 (Loi N° 91-2).